Accueil > Lobbies > Eau. L’offensive de Veolia contre le retour au service (...)

Eau. L’offensive de Veolia contre le retour au service public.

vendredi 16 septembre 2011, par Gérard Borvon

Une publicité de Veolia sous forme de goutte d’eau s’étale en ce moment dans la presse nationale et régionale.

Un document interne nous indique l’objectif : s’opposer au retour en gestion publique des services de l’eau dont le mouvement s’accentue.


Document interne de Veolia.

Pourquoi cette campagne ?

Contexte

- La controverse rampante contre le modèle de gestion déléguée

- À court terme le calendrier électoral qui peut intensifier la controverse

- Controverse actuellement cristallisée sur la question du prix de l’eau

- Opposition idéologique entre intérêt public et gestion privée

Stratégie

- Quitter la sphère idéologique pour investir un champ de communication qui met en lumière notre SVR (service, valeur, responsabilité) concept.

- À cette fin, créer et déployer un langage de la preuve fondé sur l’exemple et l’expertise.

positionnement

Cette communication présente la valeur apportée par Veolia Eau en montrant chaque jour à notre public visé :

- la sophistication des entreprises de l’eau (Opération, Technologies et Réseaux)

- la richesse incomparable de compétences technologiques propres à notre société

- de nombreux exemples pratiques (France et International) de nos réalisations, qui sont toutes au bénéfice de la société civile

À qui doit-on raconter notre histoire ?

- Pour le grand public, les consommateurs

- Pour les décideurs

- Pour les clients

- Pour les leaders d’opinion

- Pour notre public interne


Notons aussi que si la campagne vise la période électorale, elle n’est sans doute pas sans rapport avec la tenue du "Forum Mondial de l’Eau", initiative du conseil Mondial de l’Eau, organisme créé par Veolia et Suez, qui se tiendra à Marseille au même moment et sera l’occasion d’un Forum Alternatif Mondial de l’eau (FAME) qui rassemblera tous ceux et toutes celles qui contestent la privatisation de l’eau par les multinationales, en particulier françaises.

Le public visé à travers les différents médias est de 46 millions de citoyens dont 4 millions de leaders d’opinion.

Le coût n’est pas indiqué mais on peut imaginer que les médias arrosés n’auront pas à ce plaindre. Une goutte d’eau cependant dans l’océan des bénéfices de la société.

Et tout cela pour s’opposer à une poignée de contestataires qui, souvent contre leurs élu(e)s, se battent pour le retour en gestion de publique de l’eau.

Bel hommage !