Accueil > Au fil de l’Elorn > Voie de Lanrinou. Tous les articles de S-eau-S.

Voie de Lanrinou. Tous les articles de S-eau-S.

samedi 8 janvier 2011, par Gérard Borvon


Le macadam, ça suffit : Restic, Lanrinou, même combat.

Malgré le Grenelle de l’environnement, les projets routiers continuent de plus belle, détruisant des zones naturelles, des terres agricoles, perturbant des cours d’eau, coupant des couloirs écologiques.

Sur Brest, le fort développement, mal maitrisé, du trafic automobile a conduit les collectivités, BMO et le Conseil Général, à réaliser une nouvelle liaison routière dite de "contournement nord du quartier de Brest Lambézéllec" qui va raccorder à l’est, l’échangeur de Kergaradec (RD 112 ) et à l’ouest le rond point du Spernot (RD205).

Un collectif s’est créé pour s’opposer à ce contournement tel que présenté, il refuse les 2 variantes et surtout la variante n° 2 qui passerait par la vallée du Restic et la "massacrerait "à jamais. Malgré le vote favorable à ce projet du conseil communautaire du 26 juin, le collectif continue sa lutte. Le dossier complet est consultable en cliquant sur ce lien

Sur Landerneau, il est prévu une déviation, dite de Lanrinou, pour assurer la liaison entre les routes départementales 770 et 764 sur le territoire des communes de Landerneau, Pencran, Dirinon.


Lanrinou. Quand le président de la communauté de communes de Landerneau-Daoulas prend ses désirs pour des réalités.

"La voie de Lanrinou n’a jamais été aussi proche d’une concrétisation. Début des travaux en 2011, si tous les clignotants passent au vert."

Tels sont les propos tenus par Jean-François Jaouanet dans un article publié par Le Télégramme du 14 janvier 2010

Trouve-t-il ce début d’année trop calme ? N’a-t-il rien trouvé d’autre pour "faire du bruit dans Landerneau" ?


Voie de Lanrinou, Landerneau. Gauche et droite unies pour le " tout bagnole".

Les 22 élus du conseil communautaire étaient appelés, vendredi, à se prononcer sur la signature d’un contrat de territoire avec leconseil général. Vingt-et-un ont voté pour.

« Un contre : Christophe Winckler », annonce le président, Jean-François Jaouanet. Habitué au rôle du contradicteur, le Vert Christophe Winckler lance : « Dans ce contrat, les projets concernant les déplacements vont à 80% à destination du transport individuel par la route, Le projet de création de la voie de Lanrinou (4km) absorbe à elle seule 77% de ces budgets, au détriment des déplacements doux et du transport en commun. » Seul point favorable, la réalisation d’une étude en amont du projet : « Douze ans après l’enquête d’utilité publique, il est temps. » Quant aux 10km de pistes cyclables planifiés, « sur six ans, c’est modeste ».


Voie de Lanrinou. 15 millions d’euros pour une route inutile.

L’association "Mais qu’est-ce que tu fabriques" a eu une vraie bonne idée : vérifier d’où viennent les camions qui traversent Landerneau. La conclusion est sans appel.


Lanrinou. Unis contre une route du passé.

Il est acquis que nous vivons dans la communauté de communes de Landerneau-Daoulas, comme dans le département, sous le régime du parti unique, droite-gauche confondues.

Naturellement le pouvoir administratif ne peut que lui apporter son soutien.

L’autorisation est donc donnée, par la préfecture, d’exproprier les propriétaires des terrains qui occupent les 2/3 du projet de voie de Lanrinou à Landerneau.

Ne reste que le milieu associatif et quelques élus indépendants pour résister.


Voie de Lanrinou. Ils déboisent ? On replante !

Ce dimanche 19, opération "replantage" sur la parcelle déboisée.

Une ambiance du tonnerre.


Lanrinou. La voie bientôt enterrée ?

C’est une lettre du préfet qui l’apprend aux associations mobilisées contre la voie de Lanrinou : La déclaration d’utilité publique de ce projet est caduque depuis le 8 décembre dernier.

L’occasion pour les élus de la CCPLD de revenir sur ce choix du passé ?


Christophe Winckler. « La voie de Lanrinou ne se fera pas »

À l’heure de réagir à la possible annulation du Plan local d’urbanisme (PLU) de Landerneau, Christophe Winckler annonce, sûr de son fait, que « la voie de Lanrinou ne se fera pas ».