Accueil > Au fil de l’Elorn > Centrale à gaz de Landivisiau. > "Plus aucune centrale électrique à gaz" disait de Rugy en octobre (...)

"Plus aucune centrale électrique à gaz" disait de Rugy en octobre 2018.

mardi 12 mars 2019, par Gérard Borvon

En Moselle, François de Rugy réaffirme son intention d’arrêter les quatre dernières centrales au charbon

En déplacement sur la centrale thermique Emile Huchet de Saint-Avold (Moselle), le ministre de la Transition Ecologique, François de Rugy, a réaffirmé, mercredi 31 octobre 2018, sa volonté d’arrêter les quatre dernières tranches au charbon encore actives en France.

Usine Nouvelle

Pas question de centrale à gaz à la place !

Pas de nouveaux cycles au gaz

"Interrogé sur la possibilité de construire une nouvelle unité à cycle combiné gaz (CCGT) – la centrale lorraine en compte deux pour une puissance totale de 830 mégawatts – François de Rugy s’est montré ferme. La révision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), attendue d’ici la fin de l’année, n’autorisera pas la construction de nouveaux CCGT. "Notre politique consiste à diminuer la part des énergies fossiles, même si les cycles combinés gaz émettent moins de CO2 que les centrales au charbon", a exposé le ministre.".

Et à Landivisiau, elle devient quoi cette décision ferme ?

Voir :

Non Monsieur De Rugy, le président Macron l’a déclaré publiquement, il n’y aura pas de centrale électrique à gaz à landivisiau.