Accueil > Air. > Sur le climat. Paroles, parolles...

Sur le climat. Paroles, parolles...

mercredi 8 août 2018, par Gérard Borvon

Ils parlent, ils parlent... et pendant ce temps ils se préparent à subventionner une centrale électrique à gaz inutile et polluante à Landivisiau.

One Planet Summit : le discours d’’Emmanuel Macron

« On ne va pas assez vite et c’est ça le drame. On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas » Emmanuel Macron

cliquer sur l’image.

cliquer sur l’image. lire après 10min30.

"pour ce qui relève de la France, nous devons accélérer cette transformation avec une obsession, celle de réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Pour cela, nous nous sommes engagés durant les derniers mois - et ce fut l’engagement ferme au sein de mon gouvernement du ministre d’Etat Nicolas HULOT – nous nous sommes engagés clairement pour une sortie de la production des énergies fossiles et une vraie transformation de notre modèle de production.

Ainsi la France a-t-elle décidé la fermeture de toutes les centrales à charbon d’ici la fin de l’année 2021, l’absence de toute construction de nouvelles centrales thermiques, et surtout à travers un projet de loi hydrocarbure voté à l’Assemblée nationale et qui sera parachevé dans les prochaines semaines, l’interdiction de tout nouveau permis d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures dans notre pays. C’est la première fois qu’un pays développé décide pour son propre territoire d’une telle politique ; nous l’assumons parce que c’est celle qui est indispensable pour être au rendez-vous du climat et de la transition que nous avons actée.

Cette transformation, elle implique aussi d’accélérer la montée en puissance des énergies renouvelables. Et donc pour se faire, de pouvoir accélérer les mutations technologiques que je viens d’évoquer et ce partenariat européen. Et que personne ne se trompe ici, prétendre que nous devrions accélérer les fermetures de centrales nucléaires sans avoir répondu préalablement à cela, c’est nous condamner dans les prochaines années à rouvrir des centrales à charbon ou des centrales thermiques. Et donc faire l’inverse de ce que nous sommes en train de nous engager à faire."

Nicolas Hulot : "Vous le savez maintenant. Cela a été suffisamment martelé. Face au changement climatique, on a une obligation, elle n’est pas négociable. On doit laisser derrière nous les énergies fossiles" (déclaration en ouverture du débat sur la PPE)

cliquer sur l’image.