Accueil > A lire, à voir, à écouter > Bonne année 2018, les riches !

Bonne année 2018, les riches !

mercredi 3 janvier 2018, par Gérard Borvon

Symbolique : L’ex-président "normal" chez le milliardaire.

à écouter :

https://youtu.be/VyKh17VM-Zg

Mes très chers riches,

Je sais que 2017 a été difficile pour vous. On vous a stigmatisé, vilipendé, menacé, mais 2018 sera meilleure que 2017. Et je veux d’abord vous rassurer, mes chers riches. Les 1% les plus riches d’entre vous possèdent toujours le quart des richesses du pays. Votre niveau de vie est le plus élevé de tous les riches d’Europe à l’exception de la Norvège. Les meilleurs d’entre vous parmi les patrons des grandes entreprises perçoivent chaque année l’équivalent de mille années de SMIC. C’est plus que correct ! Et vous êtes très correctement représentés au gouvernement : 12 millionnaires siègent au plus haut niveau de l’État.

Et n’oubliez pas qu’en 2018 vous allez pouvoir dépenser les 4,5 milliards d’euros que les plus fortunés d’entre vous ont reçu. C’est une fois et demi le budget du CNRS. Est-ce que tout ça n’est pas stimulant ? Quant à l’évasion fiscale, rassurez-vous, elle se porte toujours bien. Chaque année 100 milliards d’euros échappent à l’État, en partie grâce à vous. En 2018, comme par les années passées, vous pourrez exiler votre fortune et vous faire soigner en France aux frais du contribuable.

Mais il n’y a pas que la richesse qui progresse. Il y a aussi la pauvreté. Ce qui est excellent, parce que pour qu’il y ait des riches, il faut qu’il y ait des pauvres. Et là encore la situation se présente très bien. En 10 ans la France a doublé le nombre de ses SDF et le nombre de ses pauvres qui sont maintenant presque 9 millions, près de 15% de la population. 4 millions de Français sont mal logés. Plus de 400 morts dans la rue en 2017. C’est excellent !

On a rogné l’APL des étudiants, on va surveiller de près ces sales profiteurs de chômeurs et les demandeurs d’aide sociale qui sont le cancer de notre société. Je peux donc vous rassurer, mes chers riches, la chasse à ces salauds de pauvres va se poursuivre sans faiblesse.

En conclusion, mes chers riches, pour vous encourager, je voudrais vous rappeler la très belle formule de Warren Buffet, notre ami le multimilliardaire américain : "La lutte des classes existe et c’est ma classe, celle des riches, qui est en train de la gagner."

Bonne année à tous !

Pierre Lemaitre, écrivain – (France-Inter le 2 janvier 2018 dans Boomerang avec Augustin Trapenard, entre 9h et 10h)